Mademoiselle Baldinne

Sur le site de Cyril Royer qui traite de généalogie et d’histoire dans la vallée de l’Aube, j’ai trouvé une vendémianaise !

Cyril Royer a consacré une rubrique à Claude Jamier, un forçat déporté et naufragé. Celui-ci était un colporteur condamné en 1683 au bagne à vie pour fausse-monnaie.

Dans un premier temps, Claude Jamier est envoyé au bagne de Marseille. En 1685, en raison de l’afflux des protestants condamnés, certains forçats sont peu à peu déportés en Amérique. Ce sera le cas de Claude Jamier qui embarque avec une centaine d’autres, et autant de protestants, le 8 mars 1687, à bord du Notre-Dame de Bonne Espérance.

Dans la nuit du 18 au 19 mai 1687, le navire fait naufrage. Certains s’en sortiront, beaucoup y laisseront leur vie dont la majorité des femmes protestantes qui étaient enfermées dans une « chambre » que personne n’avait songé suffisamment tôt à ouvrir pour leur permettre de sortir. Dans celles-ci, « Mademoiselle Baldinne de Vendémian ».

Il n’y a pas plus de renseignements sur cette jeune femme. Les registres d’état-civil de Vendémian, qui débutent en 1680, ne mentionnent aucun famille du nom de Baldinne. Peut-être en trouverai-je une trace au hasard d’une autre lecture.

PartagerTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on FacebookShare on TumblrEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *